Présentation

Contact et Promotion est une association laïque et apolitique, fondée en 1969. Elle accueille les familles étrangères, d'origines étrangères ou qui éprouvent des difficultés, afin de les accompagner dans leur insertion sociale et professionnelle. Elle œuvre pour la cohésion sociale au sein de l’Eurométropole de Strasbourg grâce aux bénévoles et aux salariées. Ces derniers partagent leurs compétences et leur bienveillance avec les habitants des quartiers populaires.

Contact
comme rencontre de personnes d’origines, de milieux, d’âges, d’horizons différents, pour s’ouvrir aux autres et partager.

Promotion
pour valoriser les différentes cultures, contribuer au développement des compétences, à la lutte contre les inégalités et ce, tant vis-à-vis des personnes accueillies que des membres de l’association.

Historique

1969 – 1987 :
L’accueil de familles immigrées

L’association a vu le jour en 1969 pour contribuer à l’accueil des familles arrivant à Strasbourg dans le cadre du regroupement familial. Les objectifs étaient d’aider les femmes dans leur adaptation à la vie en Alsace et le suivi de la scolarité de leurs enfants. Alors que n’existait encore aucune structure officielle, l’association a, par exemple, créé au collège Vauban une classe spéciale pour adolescentes venant d’arriver en France, des cours de français et d’alphabétisation pour les femmes à Hautepierre et à l’Elsau et du soutien scolaire pour leurs enfants et dans différentes écoles primaires.
Contact et Promotion innove en proposant à partir de 1981-1982 à Cronenbourg un soutien scolaire appelé “animation éducative” dont les outils pédagogiques sont éloignés des supports scolaires : journal, théâtre, marionnettes, etc…
En même temps sont conçus et réalisés de nouveaux outils, en particulier des mallettes pédagogiques.

1987 – 1997 :
L’essor de l’association

A la demande des écoles, les activités périscolaires vont s’adresser à tous les enfants des quartiers où l’association intervient et les statuts de l’association sont modifiés en ce sens en 1988. Les activités de soutien scolaire prennent une grande extension : plus d’”animations”, plus d’écoles primaires concernées et en 1990 extension aux collèges. Pour permettre aux enfants les plus démunis de ne pas “perdre” pendant la coupure des vacances, des Centres de Loisirs Sans Hébergement sont organisés à partir de l’été 91, d’abord au Port du Rhin, puis au Château de Pourtalès. L’association initie des manifestations exceptionnelles ou y prend une part importante. Il s’agit de donner une visibilité sur la CUS au travail des familles et des enfants : 1985 “La ville en couleurs” (la cité idéale), 1986 “mille pages en couleurs” (fête du livre à Cronenbourg), jeux de table et jeu géant sur les droits de l’homme en 1988, fête des 25 ans de l’association etc… Pour faire face, en 1986, l’association embauche des salariés, avec l’appui d’abord du Fonds d’Action Sociale. Il s’agit tout d’abord de vacations offertes à des bénévoles ayant des compétences particulières dans le domaine de l’animation, puis du secrétariat et de la comptabilité ou de l’enseignement du français langue étrangère. Mais le fait marquant de cette période restera la recherche-action “Pour une meilleure gestion des activités périscolaires, une formation plus adéquate des acteurs éducatifs, et un développement du partenariat” menée à partir de 1992 qui aboutit à l’ouverture du lieu d’accueil enfant-parent “la Papothèque® Educative” en 1995.

De 1997 à aujourd'hui :
Une nouvelle génération

Renouvellement des forces bénévoles de l’association, en particulier après le départ de Strasbourg de plusieurs responsables de l’association en 1997 et 1998. Les activités ont continué à se développer avec en particulier une explosion de la demande dans les collèges et en 1998 la mise en place d’un jardin pédagogique à Cronenbourg, à partir duquel l’association crée un secteur d’éducation à la protection de l’environnement. En 2009, elle élargit ce secteur en créant un jardin partagé avec des habitants de Cronenbourg et continue à innover pour la cohésion sociale au quotidien avec des nouveaux projets en 2015.