FLE
Retour sur la session FLE été Jeunes 2015
29 juillet 2015
1

Ils ont entre 15 et 19 ans, sont en France depuis moins de deux ans, ne sont pas systématiquement scolarisés et profitent des vacances d’été pour s’initier ou se perfectionner en français en participant au FLE[1] été jeunes.

Crée en 2008, cette initiative de Contact et Promotion vise à donner à ces jeunes les outils nécessaires à la préparation de leur projet professionnel ou scolaire, tout en leur permettant de mieux s’insérer dans la société française. Cette année, les cours ont débuté le 6 juillet à l’école élémentaire Jacqueline de Hautepierre, sous la houlette d’Akram Thomas, salariée en charge du secteur FLE de l’association. Classés en quatre groupes de niveaux allant de débutant complet non-scripteurs (N.S) à intermédiaire (A2 / B1), ces 50 adolescents représentent à eux seuls 26 nationalités différentes. De nature semi-intensive, ces onze séances matinales sont étalées, comme chaque année, sur trois semaines à raison de 3h par jour.

Atelier Alicia Roy
Atelier d’Alicia Roy basé sur le visionnage de vidéos ©Association Contact et Promotion

Dix séances sont consacrées à l’apprentissage formel, adapté au niveau des groupes et sont prodigués par trois bénévoles et deux salariées de l’association, tous formés à l’enseignement du Français Langue Etrangère. C’est sous forme d’ateliers d’écriture, de visionnage de vidéos, de présentations orales ou encore de jeux que les apprenants sont amenés à verbaliser leurs idées, donner leurs opinions et échanger avec leurs camarades. Durant ces trois semaines, les formateurs vont porter une attention particulière à la ponctualité, à la qualité des échanges et à l’assiduité des participants. Ces exigences sur le savoir-être seront des éléments essentiels au cours de leur carrière à venir et permettent en même temps de les structurer dans leur quotidien. « Ces jeunes sont souvent en difficulté, ils sont parfois loin de leur famille et se retrouvent seuls au sein d’un environnement dont ils ne maitrisent pas les codes. Nous avons certes, en tant qu’encadrants la nécessité d’être exigeants car la société le sera envers eux, mais notre rôle est aussi de nous mettre à leur niveau, de les rassurer et de les motiver pendant la période creuse du mois de juillet », nous indique Laurence de Saint-Martin, formatrice FLE bénévole de l’association. Avec des niveaux et des objectifs hétérogènes, ces jeunes s’orientent soit vers des formations professionnalisantes courtes (BEP, CAP, Bac Pro) ou vers des dispositifs spéciaux permettant l’entrée en troisième ou en seconde avec des parcours de rattrapage permettant des remises à niveaux en français et en mathématiques. De ce fait, les formateurs adaptent en amont le contenu de leur formation au profil et particularités de leurs apprenants grâce aux informations présentes dans les fiches d’inscriptions et des résultats au test de niveau.

Atelier Laurence de Saint-Martin
Exposé Oral lors d’un atelier Laurence de Saint-Martin ©Association Contact et Promotion

Les thématiques sont variées et abordent tant les questions sociétales telles que l’IVG, mais aussi la diversité culturelle, le système d’apprentissage en France, l’histoire, la géopolitique, l’humour… Le formateur reste attentif à chaque intervention et revient sur des règles de grammaire, de vocabulaire ou de prononciation quand cela se révèle nécessaire. Au cours d’une séance, Chrisiour, un pakistanais de 17 ans arrivé en France il y a 3 mois, a abordé la question de courage et de persévérance durant son exposé oral. En prenant Malala Yousafzai comme exemple, il explique à son groupe comment cette jeune militante pakistanaise a réussi à faire bouger les lignes sur les droits des femmes et la lutte contre l’oppression des enfants. Ce jeune apprenant, qui se destine à un CAP d’électricien en septembre, veut absolument maitriser la langue française afin de mettre toutes les chances de son côté : « J’ai connu des atrocités au Pakistan et ma famille en souffre encore aujourd’hui. J’ai de la chance d’être en France à présent et ce stage me permet d’avancer plus rapidement en français, comparé à d’autres dispositifs que j’ai pu connaitre. Je me sens privilégié car on m’a beaucoup aidé depuis mon arrivée et je souhaite pouvoir donner en retour dès que j’en aurai l’occasion ».

FLE été jeunes 2015
Visite du Jardin Botanique de Strasbourg ©Association Contact et Promotion

L’apprentissage par les pairs joue aussi un rôle fondamental car l’entraide est omniprésente et occasionnellement ce sont les apprenants qui se corrigent entre eux. Ces échanges vont permettre à ces jeunes de divers horizons de se sociabiliser malgré la barrière langagière et culturelle. Leur point commun se trouve dans cette volonté de s’insérer socialement en France malgré les embuches constantes. Pour favoriser au mieux cet esprit de cohésion tout en permettant la découverte de la culture française, une séance est consacrée à une sorties culturelle offerte par l’association. Elle a eu lieu le 16 juillet au Jardin Botanique de Strasbourg, avec notamment une visite guidée du jardin et de la serre, assurée par Christiane Louis Senger, une ancienne bénévole. Quant à la dernière séance, elle était consacrée à l’évaluation des formations, au visionnage d’un film et à des réflexions d’ensemble couplés à un gouter, clôturant ainsi l’ensemble de l’action.

FLE été Jeunes 2015
Dernière séance du FLE été Jeunes 2015 ©Association Contact et Promotion

Cette année, Michèle Holtz, chargée de mission insertion sociale à la ville de Strasbourg, a eu l’occasion de venir découvrir cette action qu’elle a soutenue pendant de nombreuses années : « En tant que techniciens, on voit passer de nombreux projets de qualité, mais c’est en se rendant sur le terrain qu’on se rend vraiment compte du travail exceptionnel accompli par les intervenants ». Ce type d’action est fondamental pour le public cible car ils sont trop souvent en marge et ne rentrent pas systématiquement dans les dispositifs d’enseignement et de professionnalisation déjà établis. Les sessions « FLE été jeunes » ne sont que des contributions parmi d’autres et ne peuvent pas répondre à l’ensemble des demandes. Cette initiative est actuellement limitée à 50 participants maximum par an malgré la demande croissante car l’association est limitée en moyens tant financiers que matériels et humains. En tout cas, les jeunes apprenants ont tous étés séduits par le format de cette session et on ne peut que leur souhaiter une bonne réussite dans leur futur professionnel.
 

 

L’équipe FLE été Jeunes 2015

Akram Thomas – Salariée, responsable du secteur FLE

Alicia Roy – Coordinatrice FLE

Laurence de Saint-Martin – Formatrice FLE Bénévole

Michèle Doué – Formatrice FLE Bénévole

Michel Raget – Formateur FLE Bénévole
 

 

[1] FLE – Français Langue Etrangère

 

 

Laisser un commentaire

1 comment

  1. Du très bon travail! Il faudra être en mesure de continuer car les individus et la société en sortiront gagnants…